la postura della clessidra 1

En boucles imaginatives… film « à la bouche… »

En boucles imaginatives et gorgées d’une mémoire ensoleillée, ton mouvement me suggère un déploiement en lumière du sud, une dilatation en accents mauves d’une douceur affleurée de ta peau.

En gestes blancs et convertis à la danse des mots, ton déplacement transfigure l’espace par un cheminement savoureux à la bouche de qui le goûte, les gestes de lait caressés à ta langue qui danse le mot.

Un oeil tendre en gris incertain, ton enfance creuse le temps qui te fait face, traversées aléatoires en gravitation délaissée, cet oeil coloré d’huître d’une Bataille à livrer attendrit la chaire de mes os délestée